logo

Tout savoir sur le ramonage de cheminée

Tout_savoir_sur_le_ramonage_de_cheminée
Partager cette article sur
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

 

Tout le monde apprécie la chaleur émise par sa cheminée lors des froides soirées. Cependant, avez-vous déjà pensé à la faire ramoner ? Cette intervention, bien qu’elle soit secondaire, est essentielle pour votre sécurité et vos économies d’énergie ! En effet, les suies déposées lors du processus de combustion, obstruent progressivement les tuyaux et peuvent provoquer des incendies ou des intoxications au monoxyde de carbone. 

 

Quand faut-il faire ramoner sa cheminée ?

 

Le ramonage est régi par des textes légaux, tels que les arrêtés municipaux ou les règlements sanitaires départementaux. Il suffit d’aller à la mairie et de demander. La plupart nécessitent le nettoyage des cheminées, poêles ou inserts deux fois par an : une fois avant la saison de chauffe et la deuxième fois pendant la saison de chauffe. Le ramonage doit être mécanique et effectué par un professionnel à l’aide d’une brosse hérisson en métal ou en nylon. D’ailleurs, en plus du nettoyage, il est préférable de faire ramoner une fois tous les 10 ans. Le débistrage consiste à retirer le bistre du tuyau, qui est un dépôt de goudron et de suie. A la fois dur et épais, il provoque la formation de feu dans le conduit de la cheminée.

 

Pourquoi faire ramoner sa cheminée ?

 

Ce que dit la loi

Le ramonage paris cheminée n’est pas une obligation au niveau national, car il est réglementé par arrêté municipal ou départemental. De manière générale, selon les secteurs, les appareils qui brûlent :

  • Du bois ;
  • Au fioul ;
  • Au charbon ;

doivent être nettoyés une à deux fois par an. Le premier est recommandé pour une utilisation au début de la saison de chauffe et le second pour une utilisation pendant la saison de chauffe. Les appareils à gaz peuvent être ramonés une fois par an. 

 

Les avantages du ramonage de cheminée

Le ramonage de la cheminée est très important, car il participe directement à son entretien. Sa fonction principale est d’éviter les risques d’intoxication au monoxyde de carbone, mais il peut également limiter les risques d’incendie, tous deux directement provoqués par l‘obstruction de la cheminée. En effet, lorsque vous utilisez ce dernier, les fumées de combustion et le goudron se déposeront sur la paroi du tuyau et bloqueront progressivement le conduit. De plus, le nettoyage de la cheminée peut augmenter son efficacité, ce qui permet d’économiser de l’énergie de manière significative et d’éviter une consommation excessive. Sachez également qu’en cas de sinistre, votre compagnie d’assurance vous demandera une attestation de ramonage et une facture pour prouver que l’entretien a été effectué correctement. Sinon, il peut décider de ne pas vous indemniser. 

 

Qui doit effectuer le ramonage de la cheminée ?

 

Le nettoyage doit être fait par les occupants de la maison ou de l’appartement concerné. Si vous en êtes propriétaire et y habitez, le problème ne se posera pas. Vous êtes obligé de le faire. Si vous êtes bailleur, le ramonage de la cheminée est à la charge de votre locataire. Par contre, en tant que propriétaire, vous avez la responsabilité d’indiquer clairement dans le contrat de location que l’entretien du foyer que vous autorisez à utiliser, est à la charge du locataire. De plus, chaque fois que vous changez de locataire, vous devez vérifier si la cheminée a été bien entretenue.