logo

Tout savoir sur l’étourneau et comment le chasser  

Plus petits que les merles, avec une queue courte, une tête, un bec pointu et des ailes triangulaires, les étourneaux semblent d’un noir brillant de loin mais vus de plus près, ils sont très brillants avec des reflets violets et verts et ont sur leur plumage des petites taches blanches. Oiseaux migrateurs, leur vol est rapide et direct et ils marchent et courent avec confiance au sol. Bruyants et grégaires, les étourneaux passent une grande partie de l’année en groupes. Oiseau migrateur mais aussi oiseau de jardin des plus communs, il peut toutefois devenir très envahissant comme le nid de guepe.

Où vont les étourneaux en migration en hiver ?

Lorsque le mauvais temps commence à se faire sentir, les étourneaux migrent vers d’autres pays comme le Royaume Uni et même les Etats Unis. Ils partent au début de l’automne vers l’Ouest, à la recherche de nourriture. La plupart ont traversé la mer du Nord depuis la Belgique ou les Pays-Bas, après avoir traversé l’Europe du Nord. Ils rejoignent les étourneaux résidents pour former d’énormes groupes, se perchant souvent dans les parcs ou les centres villes.

Où les étourneaux nidifient-ils ?

Mode de reproduction de l’étourneau sansonnet

Les étourneaux sont généralement monogames, mais ils peuvent parfois être polygames. Ils commencent à nicher au début de la saison de reproduction. Les mâles établissent leurs territoires et choisissent des sites de nidification, puis attirent les femelles.

Nidification

Les étourneaux sansonnet sont des oiseaux qui nichent dans les cavités : les nids sont généralement situés dans des creux naturels, des fissures de falaises, des nichoirs ou sous les toits et les crevasses des bâtiments. Le mâle commence généralement le nid et la femelle termine le travail. Le nid est un tas lâche de brindilles, de mauvaises herbes, d’herbe, de plumes, de feuilles et d’autres matériaux, avec une dépression au milieu pour accueillir les œufs. Les deux membres du couple aident à incuber 4 à 6 œufs pendant environ 12 jours. Il peut arriver que les femelles pondent des œufs dans les nids d’autres étourneaux.

La couvée

Les deux adultes aident à couver les jeunes et apportent de la nourriture au nid. Le juvénile quitte le nid après environ trois semaines. Les parents peuvent continuer à nourrir les jeunes pendant un jour ou deux après leur envol, mais normalement, ils sont déjà indépendants à cet âge. S’il s’agit de la première couvée, la femelle commence généralement à pondre une deuxième couvée peu de temps après l’envol de la première. Le mâle peut lui venir en aide pendant 12 jours après que les jeunes aient quitté le nid et ces derniers rejoignent souvent d’autres juvéniles nouvellement envolés sur les dortoirs communs.

Pourquoi les étourneaux se regroupent ?

Le murmure des étourneaux

Un murmure d’étourneaux est un spectacle étonnant : une masse plongeante de plusieurs milliers d’oiseaux tourbillonnant dans le ciel au-dessus et parfaitement synchrones. C’est un ballet aérien dans lequel des milliers d’oiseaux volent à l’unisson. Certains chercheurs pensent que les oiseaux affinent continuellement leur vol pour atteindre la position la plus sûre possible. Cela crée de grands groupes fluides dont les flux sont imprévisibles, dépourvu de point central. Un spectacle époustouflant et captivant à voir.

Pourquoi les étourneaux volent en masse et se regroupent souvent ?

Selon les chercheurs, les étourneaux le font pour de nombreuses raisons :

  • Le regroupement offre la sécurité du nombre. Les prédateurs, tels que les faucons pèlerins ont du mal à cibler un oiseau au milieu d’un groupe hypnotisant de milliers d’entre eux.
  • Les étourneaux se réchauffent entre eux pour passer la nuit.
  • Ils échangent des informations avec leurs congénères, par exemple sur les zones où il y a plein de nourriture.

Quels sont les oiseaux qui volent en groupe ?

Dans une zone donnée, seules quelques espèces sont couramment observées, volant sur de longues distances en groupes cohésifs :

  • Les pinsons et chardonnerets
  • Les merles
  • Les jaseurs.

Les autres espèces qui volent souvent en groupes plus ou moins cohérents sont :

  • Les alouettes,
  • Les pipits,
  • Les rouges-gorges,
  • Les merles bleus,
  • Les moineaux (alouette, vesper, savane, bruant des alouettes),
  • Les bruants des neiges.

Qu’est-ce qui attire les étourneaux dans mon jardin ?

Comme de nombreux oiseaux, les étourneaux sont essentiellement motivés par la nourriture.

La question suivante, bien sûr, est « Que mangent les étourneaux ? ». Les étourneaux ont un régime alimentaire composé d’insectes, de graines et de baies, et ils établissent généralement des colonies dans toute zone où ces sources de nourriture sont faciles à trouver.

Les étourneaux sont également attirés par les environnements qui offrent un habitat idéal pour la construction de nids. Ils préfèrent les zones ouvertes et herbeuses comme les pelouses, les parcs, les champs et les terrains de golf. Les étourneaux sont fréquents dans les zones d’élevage, car ils aiment se nourrir de bétail, de volaille et de porcs.

 

Quels types de dommages les étourneaux peuvent-ils causer ?

 

Excréments

L’un des signes les plus courants d’une infestation d’étourneaux est la fiente qu’ils laissent derrière eux. En plus d’être inesthétiques, ces fientes sont extrêmement glissantes, ce qui peut entraîner des problèmes dans les lieux publics.

Les fientes d’étourneaux sont également très acides et peuvent endommager la peinture, la teinture des terrasses et la maçonnerie sur et autour des bâtiments.

De grandes quantités de fientes nécessitent souvent des travaux de réparation ou un nettoyage coûteux par un service professionnel.
Gouttières bouchées

Les étourneaux construisent des nids sur et autour des bâtiments, ce qui peut bloquer les tuyaux de drainage et les gouttières.

Dans certains cas, ces obstructions peuvent provoquer d’importants refoulements d’eau et des dégâts, et entraîner la destruction d’un bâtiment pour des milliers de dollars.

Risques d’incendie

Les étourneaux aiment construire leurs nids dans des endroits chauds, ce qui les conduit généralement vers les conduits d’évacuation et les gaines. Lorsque les nids bloquent ces structures essentielles, cela peut entraîner des problèmes de qualité de l’air intérieur et des risques d’incendie.

Risques pour la santé

Les étourneaux et autres oiseaux nuisibles sont des vecteurs de maladies. Leurs excréments contiennent des bactéries, des parasites et des agents fongiques qui peuvent présenter un risque pour la santé des personnes et des animaux domestiques.
Dommages aux pelouses

À la recherche de nourriture, une volée d’étourneaux peut facilement picorer des endroits vides dans une cour, manger les cultures et les fleurs, et détruire un potager.

Lorsqu’une bande d’étourneaux arrive chez vous, elle peut rapidement détruire votre aménagement paysager.

Bruit

Les étourneaux sont des oiseaux extrêmement bruyants et peuvent rendre votre espace extérieur désagréable à vivre. Leurs appels et leurs cris peuvent réveiller les habitants très tôt, et faire de s’asseoir dans le jardin une expérience pénible.

 

 

Comment faire pour faire partir les étourneaux sur un cerisier ?

Se débarrasser des étourneaux sans les blesser est parfois difficile car ce sont des oiseaux qui s’adaptent très facilement et une fois qu’ils ont trouvé un garde-manger, ils refusent de partir. Il vaut mieux faire appel à un professionnel qui pourra :

  • Utiliser un filet à oiseaux : un moyen simple mais efficace d’empêcher les oiseaux de nicher et de se percher sur votre arbre
  • Utiliser des pointes à oiseaux : un dispositif externe qui empêche les oiseaux de nicher ou de se percher sur votre bâtiment. Les pointes sont installées sur des surfaces horizontales et tournées vers le haut afin de les décourager d’atterrir sans les blesser mortellement.
  • Installer des dispositifs de dissuasion des oiseaux pour les effrayer et éviter qu’ils ne reviennent : l’effarouchement.

Est-ce que l’étourneau se mange ?

Moins savoureux que la grive, l’étourneau peut se manger mais il faut bien le préparer. Ceux qui ont en déjà goûté affirment qu’il a un gout assez fort.