Tout sur le calathea

Tout sur le calathea

Les plantes d’intérieur apportent un charme particulier dans une maison. Il en existe plusieurs, mais le calathea se distingue essentiellement par sa forme et ses feuillages. Venue tout droit des tropiques, cette plante convient parfaitement dans les pièces lumineuses. Elle se décline en une large variété. Voici nos conseils pour en prendre soin.

Comment entretenir un calathea rufibarba ?

Aussi appelée calathea velours, cette espèce de plante se développe sur 90 cm de hauteur, parfois plus. Elle peut parfaitement être conservée à l’intérieur, à condition de recevoir assez d’eau et de soleil. Pour l’entretenir, vous devez dépoussiérer ses feuilles et la vaporiser entièrement avec une eau pas trop calcaire. Cela permet en même temps de la protéger des araignées rouges, qui sont ses principaux ennemis.

La fertilisation

Quand vient l’été, il est important de fertiliser le calathea rufibarba toutes les deux semaines. En revanche, vous devez vous en abstenir en automne.

Le rempotage

Il doit avoir lieu tous les deux ans, à la sortie de l’hiver. Pour cela, prévoyez un pot plus grand que celui où il se trouve à l’instant T, puis ajoutez un mélange de sable, de billes d’argile, de terreau et de feuilles sèches. Il est également possible d’y inclure un engrais à libération lente.

La multiplication

Lors du rempotage, le calathea se multiplie par division de touffe. Choisissez des rhizomes vigoureux avec plusieurs feuilles que vous couperez avec un couteau propre, avant de les replanter en godet avec du terreau humide. Pour les maintenir suintantes à 17°C dans une pièce sombre pendant 7 jours, disposez l’ensemble dans des sacs de congélation transparents. Une fois que les racines prennent forme, plantez-les dans le même mélange que celui du calathea mère.

La surveillance

Outre l’entretien périodique, il est également important de surveiller la pousse du calathea :

  • Dans le cas où les feuilles jaunissent, se dessèchent ou brunissent, cela signifie que la plante manque d’eau ou que l’air est trop sec.
  • Si les feuilles présentent des marques jaunes au dos, la plante est victime d’une attaque d’araignées rouges.
  • Si les feuilles palissent, la plante est surexposée à la lumière.

L’emplacement

Le calathea a besoin d’humidité. C’est pourquoi, il peut être installé dans la salle de bains. Sinon, l’endroit idéal est une pièce qui ne reçoit pas beaucoup de soleil et qui est assez sombre. De ce fait, il est également possible de l’installer dans le bureau ou dans un couloir. Toutefois, veillez à le positionner loin d’une source de chaleur comme un radiateur car sinon, ses feuilles risqueraient de pâlir.

plante calathea

Quand arroser mon calathea ?

Comme énoncé plus haut, le calathea est une plante tropicale. Elle doit être installée dans une pièce où la température est inférieure à 12°C le jour et 10°C la nuit. En période de croissance, il convient de l’arroser tous les deux jours. L’important est de veiller à ce que la motte soit toujours humide. Par contre, il est préférable d’espacer les arrosages en hiver.

Pourquoi le calathea ne se ferme plus ?

Le calathea a des feuilles assez particulières. En effet, elles réagissent en fonction de la lumière. Une fois le soir venu, ses feuilles se replient sur elles-mêmes grâce aux articulations présentes entre les feuilles et les tiges. On qualifie ainsi ces plantes d’appartement de « vivantes ». Si les feuilles ne se ferment plus, cela peut indiquer que les conditions de développement ne sont pas optimales. Il faudra donc veiller à ce que l’exposition, l’arrosage et l’entretien de la plante se fassent dans les règles de l’art.

Pourquoi le calathea bouge ?

C’est la lumière qui active les articulations ou plus précisément, les feuilles du calathea. Il en résultera par la suite un bruissement. Cela donne l’impression que les grandes feuilles de la plante bougent.

Pourquoi les feuilles de mon calathea s’enroulent ?

Comme énoncé plus haut, le calathea est une plante verte d’intérieur un peu exigeante en termes d’entretien. Si les feuilles s’enroulent, cela signifie que le calathea est installé en plein soleil ou que la terre est trop sèche. En outre, si vous remarquez que le dessin des feuillages s’estompe, cela indique que la plante est installée dans un coin trop sombre.

Quel engrais calathea choisir ?

Le calathea nécessite un engrais pour plantes vertes d’intérieur riche en oligo-éléments. Privilégiez les engrais liquides aux engrais solides et faites un apport toutes les deux semaines entre avril et septembre. En-dehors de cette saison, un apport mensuel suffit largement. Si vous disposez d’un calathea à fleurs, l’apport doit se faire dès l’apparition des boutons.

Comme vous l’aurez constaté, le calathea est une plante vivace décorative, mais qui nécessite beaucoup d’attention. Si vous ne pouvez pas l’entretenir correctement, choisissez une autre plante peu exigeante.

vase de calathea