logo

Les filets : des solutions pour sauver vos cultures!

A présent, la lutte contre la pollution de l’environnement devient de plus en plus présente dans notre vie et dans de nombreux domaines. Concernant l’agriculture, des solutions sont progressivement trouvées pour palier le souci de protection de l’environnement et la rentabilité économique. Les filets de culture font partie de ces innovations.

 

Les filets : l’issue agro-écologique

 

L’usage des filets a été pensé suite à un constat alarmant sur l’intérêt que portait les agriculteurs sur les insecticides. Ces derniers sont en effet connus pour l’effet nocif qu’ils ont sur la santé. Plus de 25,6 milliards de dollars sont dépensés annuellement pour leur achat à travers le monde. Plus vous en utilisez, plus les insectes deviendront résistants, plus vos récoltes seront en difficulté. De plus, il a été prouvé que des maladies assez préoccupantes peuvent être contractées suite à un usage excessif de pesticides : maladie de Parkinson, cancer de la prostate ou encore des cancers hématopoïétiques. Par conséquent, grâce aux filets, les gaspillages et les pertes n’ont plus leur place. Cela permet aux agriculteurs de mieux maîtriser leur production. Le constat est tout simple : sans pesticide, l’agriculture reprend ses couleurs et les récoltes sont qualitatives. 

 

Les différents types de filets

 

Pour les cultures, il y a deux types de filets :

 

Les filets pour lutter contre le climat

Dans cette catégorie, 4 filets sont comptés :

  • le filet d’hivernage

Il est utilisé en période d’hiver et est constitué de fibres de polymérisation du plastique.

  • le filet d’ombrage

Son rôle est de réduire l’impact des rayons du soleil sur les plantes qui ont besoin de 75 % d’ombre. Il faut bien les choisir, car certains filets ne remplissent pas leur rôle. L’esthétique prône plus que sa particularité : l’opacité aux rayons solaires.

  • le filet anti-grêle

Vu que son prix est coûteux, ce sont les professionnels qui l’utilisent. Par contre, si vous avez un arbre centenaire que vous avez envie de préserver, il vaut mieux en acheter. L’achat de ce filet nécessite l’achat de matériel en plus : piquets assez hauts et/ou des fils de fer assez rigides comme support.

  • le filet brise-vent

Certaines cultures sont sensibles au vent. C’est pourquoi, il faut les protéger contre ce don de la nature. Ce filet est fait de tissu résistant et il est disposé comme un mur à l’aide de piquets.

 

Les filets contre les bioagresseurs

Alors que pour cette autre catégorie, 2 filets existent :

  • le filet de paillage

Grâce à l’usage de ce filet, l’évaporation de l’eau et du sol ainsi que la pousse des mauvaises herbes sont minimisées. Quand vous optez pour un paillage, l’arrosage se fera moins. 

  • le filet anti-oiseaux

Fixé sur des piquets imposants, le filet pare oiseaux est disposé afin d’empêcher non seulement les volatiles de se servir en fruits, légumes et fleurs, mais aussi les piérides et chenilles de dévorer vos plantes basses. 

 

Les filets, est-ce rentable ?

 

La réponse est tout à fait positive. Suite à une étude réalisée sur le sujet, l’emploi des filets anti-insectes permet de doubler la rentabilité et les bénéfices des agriculteurs. Dans la revue Crop Protection du mois de décembre 2015, il a été mentionné que les dépenses en insecticides ont été réduites à 68-95 %. Ce constat est remarqué dès le premier cycle de l’activité agricole.