logo

Comment ne pas remplacer un écusson ?

 

La salle de bain de l’étage inférieur est une petite retraite pour moi par rapport aux garçons. C’est un endroit idéal pour lire mes magazines et si j’apporte mon iPhone avec moi, je peux vérifier mes e-mails. Le mieux, c’est que les garçons savent qu’ils doivent respecter mon intimité (enfin, la plupart du temps.) Lorsque nous avons emménagé pour la première fois, Guy s’est accidentellement appuyé sur le porte-papier et l’a poussé à travers le mur. Je l’ai rafistolé et j’ai peint la texture du coup de pinceau sur les murs en essayant de cacher le mauvais état des murs. Malheureusement, passer autant de temps dans cette salle de bain m’a donné beaucoup de temps pour me concentrer sur toutes les imperfections :

  • la peinture inégale à l’endroit où la garniture rencontre le mur ;
  • le mur bosselé, rayé et taché ;
  • le meuble lavabo en placage de hêtre ;
  •  et le méchant écusson rouillé. (Un écusson est le collier métallique qui recouvre le trou dans le mur où un tuyau de plomberie sort du mur.)

 

Pourquoi tout changer ?

 

Dans une décision impulsive, j’ai décidé de donner un coup de jeune à toute la pièce. Je sais, d’un petit écusson à un rafraîchissement de toute une pièce, c’est comme ça que je roule. Première chose, j’ai dit à cette horreur rouillée qu’il sortait AUJOURD’HUI ! J’ai remplacé les écrous de plusieurs de nos pommes de douche. Ils sont vraiment faciles à remplacer. Il suffit de dévisser la pomme de douche, de faire glisser l’ancien écusson et de mettre le nouveau, puis de revisser la pomme de douche. C’est simple comme bonjour ! Donc, je me suis dit que le remplacement de l’écusson de la ligne d’alimentation en eau des toilettes serait tout aussi facile. Il y a un grand nombre d’écussons dans les toilettes. D’abord, j’ai coupé l’eau de toute la maison. Ensuite, j’ai vidangé tous les robinets (si vous ne vidangez pas les robinets de l’étage aussi bien que ceux du rez-de-chaussée, alors vous aurez beaucoup d’eau tirée vers le bas par gravité lorsque vous ouvrirez votre ligne d’alimentation). Lorsque les robinets se sont asséchés, j’ai placé un seau sous la conduite d’alimentation en eau (une partie de l’eau s’écoulera encore goutte à goutte), puis j’ai retiré la conduite tressée qui va aux toilettes. Ensuite, j’ai attrapé mes pinces à rainures super résistantes, avec les longues poignées et la prise réglable, j’ai commencé à tourner la ligne d’alimentation en eau, j’ai tourné, tourné, tourné et tourné. Finalement, j’ai réalisé que ça ne se dévissait pas. Oups ! Je suppose que ce n’était pas un écrou fileté. (Je vérifierai cet écrou au cours des prochains mois pour m’assurer qu’il ne fuit pas maintenant que je l’ai desserré.) Passons au plan B (parce que je suis fidèle à ma parole et que j’ai promis à cet écusson qu’il était parti, AUJOURD’HUI !). Je suis retourné à ma réserve d’outils, pris mes ciseaux d’étain. En l’espace d’un simple coup de ciseaux, cette bague rouillée et méchante était de l’histoire ancienne ! Pour mettre le nouveau, j’ai fait une coupe à travers le nouvel anneau, puis j’ai fait tourner les deux bords dans des directions opposées. Je l’ai glissé sur la ligne d’alimentation et je l’ai recourbé pour lui redonner sa forme. En positionnant la section coupée en bas, on ne la remarque même pas !