Comment planter un jardin comestible facile 

Comment_planter_un_jardin_comestible_facile 
Partager cette article sur
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Manger est l’un de nos passe-temps favoris. Il n’est donc pas surprenant que nous ayons finalement pris le temps de convertir un lit autrefois broussailleux dans notre jardin en un jardin d’herbes, de légumes ; de fruits pour engloutir des produits frais et biologiques tout l’été et jusqu’à l’automne.

 

Nous avons débarrassé les buissons (même si nous avons gardé un petit rosier dans le coin) et planté quelques graines de laitue biologique en mars dernier. Et puis un petit plant de pivoine nous a surpris en apparaissant au fond du jardin proche de la palissade , sorti de nulle part. Bonus ! L’étape suivante a consisté à faire un tour au marché de producteurs local pour trouver de délicieux légumes et herbes. Les vendeurs sont toujours étonnants, tout comme leurs produits. 

 

En fait, les fruits et légumes étaient si alléchants que nous ne pouvions pas rentrer à la maison sans accrocher une grosse boîte de fraises fraîches et un, sac de roquette. Mais nous sommes également rentrés avec huit nouvelles plantes pour notre jardin. Pour seulement 10 € nous avons acheté un plant de tomate cerise, un plant de tomate dorée, deux plants de basilic, un zinnia, un plant de persil, un plant de bette à carde et un plant d’origan. En plus de notre rosier existant, de notre nouveau framboisier, de notre pivoine surprise et de notre laitue nouvellement germée, nous savions que ces huit ajouts seraient un excellent début pour cultiver nos propres aliments frais à l’arrière de la maison.

Mais nous savions aussi que nous devions ajouter quelques beaux et luxueux conifères pour empêcher l’espace d’avoir l’air triste et nu pendant les mois d’hiver, une fois que les herbes et les légumes auront disparu. 

 

Avec une idée approximative de l’emplacement des plantes sous le coude, il était temps de procéder à un amendement rapide du sol. Bien que vous puissiez faire cela extrêmement minutieusement avec un rotoculteur, comme il s’agissait d’une si petite zone, nous avons décidé de dégrossir le sol avec une pelle. Oui, il a fallu un peu d’huile de coude, mais nous avons pu creuser environ 20 cm dans le sol et le préparer pour quelques nutriments organiques assez délicieux (gracieuseté de notre bac à compost de l’arrière-cour).

 

Non seulement nous avons ajouté une bonne quantité de compost à notre terre malaxée, mais nous avons également jeté un peu de terreau riche en nutriments, juste pour être sûrs que nos petites pousses continueraient à, eh bien, à germer. Ensuite, nous avons tout ratissé ensemble et nous avons retourné la terre pendant un moment jusqu’à ce qu’elle ait l’air mélangée et prête à être plantée.

 

Il existe de nombreuses formules différentes lorsqu’il s’agit d’amender un sol (selon que vous avez des conditions sablonneuses ou argileuses au départ, etc.), mais nous avons constaté que le compost est vraiment la touche magique de tout jardin – vous ne pouvez tout simplement pas vous tromper en ajoutant un peu de compost organique et riche en nutriments.

Puis il était temps de tout planter (nous avons jeté un peu plus de compost dans chaque trou), et après, nous avons paillé tout le jardin pour garder les mauvaises herbes à distance et aider tout à rester humide.

 

Nous avons également un plant de tomates cerises (devant le rosier), des blettes (devant notre buis) un zinnia (entre le buis et le cyprès), deux plants de basilic (de chaque côté du cyprès), et du persil (à droite du cyprès). Et bien sûr, il y a un autre plant de tomate, de la laitue que nous avons plantée en mars qui germe et de l’origan de l’autre côté du buis .

Voici un gros plan de la bette à carde magnifiquement colorée et de notre pivoine surprise qui est prête à éclater.

 

Nous adorons notre petit jardin et nous avons déjà de grands projets pour embellir encore plus les choses (ajouter de jolis treillis pour que nos framboises et nos tomates puissent grimper, laver la brique au jet d’eau, apporter plus d’herbes et de légumes si nous réussissons nos premiers essais, etc).

 

Mais pour l’instant, nous prenons plaisir aux choses simples. Du basilic frais…

 

… de jolies fleurs rouges…

 

… et des framboises qui devraient bientôt apparaître.