logo

Créer une verrière de toit

Une verrière de toit est une installation qui permet de profiter de la lumière naturelle dans une pièce. C’est une solution intéressante pour les pièces sombres, les cages d’escaliers, les cours intérieures, etc. Il est possible de créer soi-même sa verrière de toit. Cet article vous montre comment procéder.

 

Processus pour créer une verrière de toit

 

Commencez par fabriquer le cadre pour votre voûte. Ce cadre peut être réalisé en bois, en aluminium, en plastique ou en acier. Le bois apporte un aspect naturel, il est moins cher, mais nécessite d’être peint régulièrement pour qu’il ne pourrisse pas. Le plastique, quant à lui, peut se dilater avec les changements de température. En prévision à ces dilatations, il faut laisser de l’espace autour des trous de fixation.

Ensuite, commandez les plaques de votre verrière en tenant compte des dimensions de votre cadre. Vous pouvez opter pour une plaque plexiglass ou une en polycarbonate. La dernière étape consiste à monter votre plaque sur le cadre. Percez les trous sur votre feuille de verre synthétique à l’avance avec une perceuse à métal. Fixez ensuite la plaque en vous servant de vis équipées de bague d’étanchéité.

 

Conseils pour l’installation d’une verrière de toit

 

Avant de créer sa verrière de toit, il est important de s’assurer que la charpente de votre habitation peut supporter le poids de la verrière. La verrière est une installation qui pèse environ 50 kg par m2. Si votre charpente est légère avec une couverture métallique, poser une verrière de toit pourrait poser problème. 

Il est également important de s’enquérir des démarches administratives à effectuer. En effet, selon la surface totale de votre installation, vous devrez déclarer vos travaux à la mairie ou devoir obtenir un permis. De plus, selon l’orientation de votre verrière de toit, il vous faudra demander une autorisation à votre voisin direct.

Le choix du vitrage à utiliser est très important, car de cet élément dépendra la durée de vie de votre verrière, ainsi que l’isolation et l’étanchéité de l’ensemble. Le matériau doit également être choisi parmi les plus résistants aux chocs et parmi les meilleurs transmetteurs de lumière.

Si votre verrière doit être installée sur un toit en pente, il est crucial de bien étudier son emplacement et son orientation afin de réellement bénéficier, non seulement de la lumière naturelle, mais aussi de la chaleur naturelle si vous le souhaitez. De plus, il est recommandé de choisir un emplacement qui facilite l’entretien de votre verrière et de disposer d’un accès, aussi bien par l’extérieur que par l’intérieur de la pièce.