Le polystyrène est-il bon pour l’insonorisation ?

Le_polystyrène_est_il_bon_pour_l_insonorisation_?
Partager cette article sur
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Lorsque j’ai envisagé d’insonoriser mon sous-sol et de fabriquer des absorbeurs acoustiques, j’ai voulu savoir  » si le polystyrène est bon pour l’insonorisation ? « . Il est léger et a des propriétés thermiques comme la fibre de verre, mais reçoit un grand « Bouh ! » des gourous de l’acoustique autour du web. Je voulais savoir pourquoi ou pourquoi pas et je me suis donc mis à la recherche d’une réponse. Après beaucoup de lecture et encore plus de café, j’ai décidé de partager pour que vous puissiez vous aussi, prendre une décision éclairée.

Le polystyrène expansé est-il bon pour l’insonorisation ? 

 

Le polystyrène n’est pas bon pour l’insonorisation

 

Utilisé seul comme panneau de conditionnement sonore, il ne fait pas grand-chose. Cependant, moulé en un diffuseur quadratique ou laminé à un matériau plus dense il améliore la qualité du son. Lorsqu’il est utilisé avec des matériaux plus denses qui ont une plus grande masse, ses caractéristiques d’insonorisation se découplent et absorbent avec d’excellents résultats.

 

Qu’est-ce que le polystyrène ?

Styrofoam™ est un polystyrène à cellules fermées de formulation pétrochimique qui est extrudée pour former des panneaux. Il est appliqué à tort à la mousse de polystyrène expansé utilisée pour former des produits. C’est une marque déposée qui est utilisée de manière interchangeable par le public pour différents produits et marques fabriqués dans un matériau similaire.

 

Isolation en polystyrène extrudé (XPS)

La mousse de polystyrène extrudé (XPS) que nous voyons couramment sous forme de panneaux bleus ou roses d’isolant rigide résistant aux chocs est utilisée principalement dans le secteur de la construction. Sa surface est lisse et il est imperméable à la pénétration de l’humidité. Le XPS est fabriqué à partir de billes de polystyrène qui sont chauffées et mélangées, puis poussées ou extrudées pour former un flux continu de mousse qui durcit lorsqu’il est exposé à l’air. Le flux est rogné et découpé en panneaux thermiques à surface lisse qui sont durables et résistants. Il s’agit d’un produit de qualité.

 

Isolation en polystyrène expansé (EPS)

La mousse de polystyrène expansé (EPS) est souvent blanche et est utilisée pour former des tasses thermiques (à café), des glacières, des fournitures d’artisanat et des matériaux d’emballage. La surface est légèrement rugueuse, et les billes de polystyrène individuelles peuvent être vues et retirées. Il a une faible perméabilité à l’humidité ou à la vapeur d’eau. L’EPS est fabriqué par infusion de vapeur ou de chaleur dans un moule contenant de petites billes de polystyrène. Les billes chauffées se dilatent et fusionnent pour former la forme du moule. Le produit est une cellule fermée, mais certains espaces d’air ou vides qui le rendent potentiellement perméable. Il s’agit d’une cellule fermée.

 

Polystyrène à cellules ouvertes vs à cellules fermées

 

La mousse à cellules ouvertes est poreuse, l’air et l’humidité peuvent passer à travers, elle nécessite donc un pare-vapeur. Les cellules sont de formes et de tailles différentes et leurs parois sont brisées, ce qui la rend plus souple et flexible. La mousse à cellules fermées n’est pas poreuse, l’air et l’humidité ne peuvent donc pas passer à travers, ce qui ne nécessite pas de pare-vapeur. Les cellules gardent leur forme et sont de formes et de tailles similaires. Les cellules ne sont pas brisées. Les parois cellulaires ininterrompues les rendent plus rigides et plus dures. L’air est piégé entre les cellules, ce qui en fait un meilleur isolant thermique. 

  • sa valeur R est d’environ 6,5 par pouce ;
  • les mousses à alvéoles ouvertes ont une valeur R d’environ 6,5 par pouce ;
  • les mousses à cellules ouvertes pèsent entre 0,4 et 1,2 lb/pi³ et les cellules fermées plus près de 3 lb/pi³, ce qui les rend plus solides et plus denses. 

Le matériau plus dense a une valeur d’isolation thermique plus élevée. Cependant, la mousse à cellules ouvertes est un meilleur absorbeur de son en raison de la perméabilité des cellules ouvertes. Certaines ondes sonores sont piégées dans le format des cellules ouvertes et sont absorbées.

 

Qu’est-ce que l’insonorisation et l’absorption acoustique ?

 

L’insonorisation est la tentative d’empêcher le son de passer dans ou hors d’un espace en utilisant la réduction et l’absorption du bruit. Une ou plusieurs couches de matériau sont utilisées pour réfléchir ou absorber les ondes sonores et diminuer leur transmission. L’absorption du son est la façon dont un matériau contrôle le son en absorbant les ondes sonores et en convertissant une partie de l’énergie en chaleur, de sorte que moins d’ondes passent à travers, réduisant efficacement le bruit. Les ondes sonores se déplacent dans l’air jusqu’à ce qu’elles rencontrent une barrière qui les reflète ou les absorbe. Les caractéristiques du matériau déterminent la façon dont il va interagir avec le bruit. Le polystyrène expansé (EPS) est une bonne barrière thermique, mais constitue en soi une mauvaise barrière acoustique. Bien qu’il ait des caractéristiques d’absorption du son, il n’en a pas la masse, et ne sera donc pas un panneau acoustique efficace à accrocher sur un mur. Il n’y a pas d’autre solution.

Le PSE est cependant efficace lorsqu’il est utilisé avec d’autres matériaux pour construire une barrière acoustique. Il possède d’autres qualités qui entrent en jeu lorsqu’il est utilisé dans la construction de murs et qui diminuent efficacement la transmission du son à travers les murs. L’utilisation du PSE au sein des cloisons diminue la transmission du son à travers le mur en l’absorbant et en découplant les couches du mur.

Un mur standard de 2 « x4 » avec 1/2″ de cloison sèche de chaque côté a un STC (classe de transmission du son) de 35. Si vous vous tenez d’un côté, vous seriez capable d’entendre une conversation de volume normal de l’autre côté à travers le mur, mais pas de distinguer les mots individuels.