logo

Le syndic bénévole pour gagner en autonomie

 

Le syndic bénévole est tout simplement un modèle de syndic de copropriété. Il permet aux copropriétaires de faire l’impasse sur les services d’un syndic de copropriété professionnel. Cette solution mérite quelques instants de réflexion, car elle propose des atouts majeurs pour réduire vos charges de copropriété.

 

Définition d’un syndic bénévole

Un syndic bénévole est un copropriétaire élu à une assemblée générale pour représenter tous les copropriétaires d’un immeuble dans la gestion de celui-ci. Son rôle reste le même que celui d’un syndic professionnel. C’est-à-dire qu’il doit assurer la gestion d’un immeuble dont notamment la zone commune à tous les habitants de celui-ci. Lorsqu’il y a une réparation à effectuer au sein de l’immeuble, c’est au syndic bénévole de s’en charger afin que le problème soit résolu dans les meilleurs délais. Un syndic bénévole n’est en aucun cas une société ou ne possède donc aucune garantie par rapport à l’exécution de sa mission.

 

Les intérêts d’un syndic bénévole pour les copropriétaires

 

Opter pour la gestion du syndic bénévole plutôt qu’un syndic professionnel présente plusieurs avantages intéressants pour les copropriétaires.

 

Un coût plus intéressant

Son coût est le principal avantage d’un syndic bénévole. C’est une évidence qui vous permet de faire des économies de 20 à 40 % sur vos charges de copropriétés. Cette réduction des charges réside dans le bénéfice personnel que trouve le syndic bénévole étant donné qu’il est lui-même copropriétaire. Aussi, il ne cherchera pas à produire des intérêts, mais à mettre en place tous les moyens nécessaires pour réduire les dépenses du syndic. Les principales sources de réduction de ce choix résident dans la réduction considérable de ses honoraires.

 

Un service plus dynamique

Lorsque votre syndic fait partie de l’un des copropriétaires, il se sent directement concerné par toutes les demandes et requêtes qui lui sont soumises. Par exemple, lorsqu’un élément qui compose la partie commune d’un immeuble doit être réparé, le syndic bénévole est plus réactif étant donné qu’il utilise aussi ses parties communes. Il ressent mieux les besoins et les problèmes des habitants de l’immeuble étant donné qu’il vit en permanence avec eux.

 

Les obligations d’un syndic bénévole

 

Pour exercer la fonction de syndic bénévole, il y a certains critères à respecter :

  • il doit être propriétaire de plein droit : un usufruitier ou un rentier ne peut pas devenir un syndic bénévole ;
  • cette fonction peut impliquer la souscription à une assurance en raison du statut non professionnel qui peut engendrer un risque plus important dans la réalisation de la fonction.