Voici comment nous avons peint de subtiles rayures crème ton sur ton dans notre salle de bains en moins de quatre heures.

Voici_comment_nous_avons_peint_de_subtiles_rayures_crème_ton_sur_ton_dans_notre_salle_de_bains_en_moins_de_quatre_heures_
Partager cette article sur
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Vous vous souvenez de ce vieux post sur tous les projets amusants que nous rêvions d’entreprendre avec un peu d’argent bonus du défi 48 heures de BHG ? Eh bien 20 000+ votes plus tard ( !) nous n’avons pas gagné les 5K (félicitations Nicole !), mais la bonne nouvelle est que beaucoup de ces projets sont toujours à l’ordre du jour. En fait, deux d’entre eux sont déjà terminés ! Vous vous souvenez que nous avons embelli notre patio il y a quelques semaines avec un foyer bricolé et des chaises longues bon marché ? Un en bas, quatre à aller.

Eh bien, mieux vaut en faire trois car nous sommes de retour pour partager le deuxième projet que nous avons abordé en catimini. Nous avons laissé entendre que nous voulions « introduire un certain intérêt stratifié et texturé dans la demi-baignoire », mais nous avons ensuite décidé de ne pas entrer dans les détails et de vous surprendre à la place. Eh bien… surprise !

 

Vous voyez cette texture crème sur crème qui est visible depuis la porte d’entrée ? Rapprochons-nous, d’accord ?

 

Oui, nous avons peint des rayures horizontales crème sur crème dans la demi-salle de bain ! C’était le même ton que celui des couloirs et de la salle de séjour adjacente, mais nous avons décidé de l’amplifier dans cette boîte à bijoux qu’est la salle de bains avec des rayures plus claires pour donner à la pièce une impression d’expansion (les rayures horizontales ont le don de créer cet effet) et de beaucoup plus d’intérêt. La métamorphose de Jenn Design Star de l’été dernier a été notre inspiration, mais il nous a fallu douze mois pour la réaliser (voir aussi le réagrage). Voici la salle de bain avant notre petite intervention de peinture :

 

L’ensemble du projet n’a pris que 4 heures un soir et les étapes étaient vraiment simples :

 

  • Diviser et conquérir : mesurez la longueur totale de votre mur et divisez ce nombre par deux fois le nombre de rayures que vous voulez avoir moins un (ex : notre plafond fait 98″ de haut et nous voulions six rayures horizontales donc nous avons divisé 98 par 11 (6 x 2 = 12 – 1 = 11) pour obtenir l’épaisseur de chaque rayure. La nôtre s’est révélée être d’environ 8,9 pouces.
  • Faites votre marque : utilisez une règle pour faire une marque tous les 8,9 pouces en commençant par le sol et en remontant jusqu’au plafond (nous avons fait deux petites marques au crayon sur chaque mur, une sur chaque côté).
  • Collez du ruban adhésif : prenez du ruban adhésif de peintre bleu et reliez vos marques de crayon pour créer des bandes scotchées (une fois le ruban adhésif en place, frottez-le plusieurs fois pour savoir s’il est au ras du mur pour des lignes plus nettes). La principale chose à retenir est que le ruban adhésif doit aller à l’extérieur des marques des bandes que vous allez peindre, mais à l’intérieur des marques de l’espace négatif que vous ne peindrez pas. Cela peut sembler déroutant, mais demandez-vous simplement si vous scotchez la bande ou l’espace négatif au fur et à mesure, et assurez-vous que les bandes scotchées sont à la bonne distance les unes des autres (les nôtres faisaient 8,9 pouces) tandis que le scotch pour les espaces négatifs est plus proche (une fois que vous retirez le scotch, les deux zones seront de la même largeur).
  • Roulez avec : prenez un bon rouleau et de la peinture légèrement plus claire ou plus foncée (le subtil est la clé pour ce look, donc il suffit de s’éloigner d’une nuance ou deux de la couleur du mur pour obtenir un look doux en couches). Appliquez ensuite deux couches fines et régulières de peinture au latex entre les bandes les plus éloignées pour créer vos rayures. Vous devrez également utiliser un pinceau angulaire pour découper près de la moulure de base et du plafond.
  • Enlevez-le bébé : c’est une étape très très importante. Il est crucial que vous retiriez chaque bande de ruban adhésif dès que vous avez terminé votre deuxième couche de peinture alors que la peinture est encore humide (en supposant que la couverture est assez bonne pour que vous n’ayez pas besoin d’une troisième couche). Si vous attendez d’enlever le ruban adhésif après le séchage complet de la peinture, vous obtiendrez un décollement et des lignes irrégulières qui ne seront pas nettes (ce qui vous donnera envie de pleurer après tout ce travail de rubanage). En bref : dès que votre rouleau est posé, commencez à retirer ce ruban adhésif du mur (ici la poutre IPN) pour obtenir une bande nette qui a l’air sans couture et élégante.

 

Voilà. Des rayures murales horizontales. Facile hein ? Oh et nous avons utilisé un quart de la peinture Honeymilk de Valspar pour les rayures parce que nous avions en fait un coupon de réduction de 8.50 € à Lowe’s. Et grâce à ce bon de réduction de 8.50 €, ce projet a coûté seulement… (roulement de tambour)… 2.10 €. Vous devez aimer ce coup pour votre mise à niveau de l’argent !

 

 

Nous nous sentons également particulièrement chanceux que nos rayures aient fini par encadrer parfaitement nos appliques murales (bien sûr, c’est quelque chose que vous pouvez assurer en commençant vos rayures dans cette zone et en travaillant vers le haut ou vers le bas pour scotcher le reste d’entre elles afin que rien ne coupe votre éclairage à un endroit amusant).